Une rencontre

C'est d'abord un regard croisé de trois points de vue, un avocat au barreau de Paris et un juriste spécialistes de propriété intellectuelle, des dépôts de brevets et de marques, et un communicant ayant accompagné de nombreux élus, qui aboutit à un constat partagé: les #IGPIA de la Loi de 2014 sont encore insuffisamment utilisées.

 

C'est alors une envie d'agir, pour sensibiliser les Français, les artisans, les industriels, les élus pour faire connaître les #IGPIA et développer les réflexions stratégiques liées à cette forme de protection juridique, jusqu'à la reconnaissance européenne et internationale.

Les membres fondateurs

Vignette Alexandre FontanaJPG_edited.jpg

Trésorier

 

Conseiller en communication, Alexandre a accompagné pendant de nombreuses années des élus nationaux qui avaient un ancrage local fort. Nous avons la conviction que les IGPIA doivent être promues auprès des acteurs économiques, et surtout entrer dans la culture des élus et des collectivités qui doivent se saisir des #IGPIA pour mettre en valeur des produits, des savoir-faire, au service du dynamisme des bassins emplois. Nous voulons aider à faire connaître les IGPIA, les enjeux d’activité et d’attractivité, réfléchir avec ces acteurs aux meilleures synergies locales et aider nos territoire à rayonner.

Capture d’écran 2021-06-03 à 18.49.32.

Président

 

Maître Guillaume Henry est docteur en droit, avocat au barreau de Paris spécialiste de la propriété intellectuelle. Il conseille et défend ses clients sur les questions relatives aux brevets, aux marques, aux droits d’auteurs, à toutes les formes de concurrences déloyales. Les #IGPIA créés par la loi de 2014 constituent un outil juridique très intéressant, mais à ce jour insuffisamment exploité. Elles méritent d’être connues, étudiées, défendues afin d’entrer dans le quotidien de nos entreprises industrielles et artisanales, pour promouvoir nos produits d’excellence et mieux protéger l’activité et les emplois dans nos territoires.

Vignette JB MozziconacciJPG.JPG

Secrétaire

 

Consultant, spécialiste de la propriété intellectuelle et de la protection des marques en France et à l’international. Jean-Baptiste a suivi l'élaboration et aboutissement dans la Loi de 2014 des #IGPIA. 7 ans après, l'outil est encore largement méconnu. Il a pourtant un formidable potentiel pour valoriser les produits industriels et artisanaux des territoires de France. Nous voulons animer une réflexion sur la reconnaissance des IGPIA, et agir au niveau local. C’est, en effet, un enjeu capital car étendre cette protection à de nombreux produits régionaux leur donnera une reconnaissance nationale et internationale et l’on connaît les enjeux qui ont été mis en exergue lors de l’adoption de l’Acte de Genève de l’arrangement de Lisbonne sur les appellations d’origine et les indications géographiques.